GUIDE POUR LES JEUNES SUR LA COVID-19

Avec la pandémie de COVID-19, nous assistons à un changement radical dans la vie des gens, y compris celle des jeunes. Les écoles et les universités ont fermé, les examens et les événements ont été reportés, les services d'information habituels liés à la santé sont limités, il est fortement déconseillé de voir ses ami.es et son cercle familial élargi et, dans certains endroits, cela est même pénalisé. Il peut être difficile pour les jeunes de vivre dans ces circonstances, à la fois pour leur bien-être social, physique et psychologique. Ce guide présente des informations, des liens et des ressources qui peuvent aider les jeunes à vivre leur vie en ces temps difficiles et les inciter à devenir des leaders pour faire face à l'incertitude provoquée par la pandémie de COVID-19.

QU'EST-CE QUE LA COVID-19?

Le nouveau coronavirus est un virus et les virus nous rendent malades. Les coronavirus (CoV) appartiennent à une grande famille de virus qui provoque des maladies allant du simple rhume à des maladies plus graves. La COVID-19 est le nom de la maladie du nouveau coronavirus qui s’est propagée dans le monde entier.  Ces virus se transmettent chez les animaux et chez les humains. Les coronavirus peuvent infecter non seulement les humains, mais aussi les chauves-souris, les porcs, les bovins, les souris, les poulets, les civettes, les chiens viverrins, les blaireaux-furets et les chameaux. Pour les épidémiologistes, cela signifie qu’ils ont ce qu’on appelle «une large gamme d’hôtes». Cela permet d’augmenter leur propagation dans les environnements et les rend beaucoup plus difficiles à contrôler. Il y a déjà eu des pandémies de ce type de virus par le passé. Le nouveau Coronavirus (COVID-19) est une nouvelle souche découverte en 2019 et qui n’a pas été identifiée auparavant chez les humains. Les chercheurs disent qu’il est probable qu’elle provienne des chauves-souris.

Découvrez cette vidéo bien utile pour en savoir plus sur la COVID-19!

Quels sont les signes de la COVID-19?

Tout le monde, quel que soit l’âge de la personne, peut être infecté par le nouveau coronavirus (COVID-19). Les personnes âgées et les personnes ayant déjà des problèmes de santé (comme l'asthme, le diabète et les maladies cardiaques) semblent être plus vulnérables et plus susceptibles de devenir gravement malades.

Les signes courants d'infection sont le nez qui coule, le mal de gorge, la fièvre, la toux, l'essoufflement et les difficultés respiratoires.

Les données les plus récentes montrent qu'un symptôme courant est la perte du goût et de l'odorat. C’est un moyen facile de soupçonner qu’on est malade de la COVID-19.

Dans les cas plus graves, l'infection peut provoquer une inflammation des poumons (pneumonie), un syndrome respiratoire aigu sévère, une insuffisance rénale et même la mort.

Vous pouvez cliquer ici si vous souhaitez évaluer votre niveau de risque de contamination par la COVID19. Si vous avez des symptômes, restez chez vous et contactez votre médecin!

 

Heureusement, les statistiques montrent que les jeunes et les enfants ne sont pas fortement touché.es par la COVID-19.

Par contre, ils peuvent transmettre le virus aux adultes dans leur entourage proche, comme leurs parents, ou pire encore, leurs grands-parents. Il ne s’agit donc pas seulement de se protéger soi-même, mais aussi de protéger les autres, en particulier les gens que vous aimez. Voici comment vous pouvez le faire: 

Lavez-vous les mains

Des mains propres, c’est tendance! 

Pourquoi? 

La COVID-19 se propage lorsque du mucus ou des gouttelettes contenant le virus pénètrent dans votre corps par les yeux, le nez ou la bouche. Le plus souvent, c’est par vos mains que cela se produit. Les mains sont également l’un des moyens les plus courants de transmission du virus d’une personne à l’autre. Lavez-vous les mains autant de fois que possible chaque jour, surtout après être sorti.e, avant de préparer un repas, de manger, etc. De plus, ce n’est pas seulement le nombre de lavages qui compte, mais aussi la durée de lavage. Pour vous assurer de vous laver les mains correctement, lavez-les pendant environ 20 secondes : cela revient à chanter le refrain de votre chanson préférée.

Découvrez cette vidéo d’un lavage de main sur le refrain de « I will survive »! Et voici le clip d’une chanson qui met de bonne humeur pour promouvoir l’hygiène des mains. Et vous, vous voulez faire votre propre vidéo et montrer comment vous lavez vos #mainspropres? Sur TikTok il y a la campagne #safehands!

Enfin, n’oubliez pas de nettoyer souvent votre téléphone portable au cours de la journée, car il passe son temps entre vos mains, et on sait que le virus peu rester longtemps sur différentes surfaces.

 

Toussez ou éternuez dans votre coude

La toux, on l’étouffe, l’éternuement, on l’achève!

Pourquoi? 

Les gouttelettes propagent le virus. En suivant une bonne hygiène respiratoire, vous protégez les gens qui vous entourent contre les virus tels que le rhume, la grippe et la COVID-19.

Alors, assurez-vous que vous et les personnes qui vous entourent pratiquez une bonne hygiène respiratoire. Pour cela, il faut tousser ou éternuer dans votre coude ou dans un mouchoir plié. Si vous vous essuyez le nez avez un mouchoir, jetez-le immédiatement.

Vous le saviez déjà? Evaluez vos connaissances sur la COVID-19 en répondant à ce QUIZ !

Distance sociale et physique

#restezchezvous et passez du temps avec vos ami.es en ligne!

Pourquoi? 
Lorsqu’une personne tousse ou éternue, elle pulvérise de petites gouttelettes de son nez ou de sa bouche qui peuvent contenir le virus. Si vous êtes trop près, vous pouvez respirer les gouttelettes, y compris le virus provoquant la COVID-19 si la personne qui tousse est malade, même si elle ne se sent pas malade. La meilleure façon de lutter contre la propagation du virus est de rester à la maison, de vous tenir éloigné.es vos ami.es et de les voir en ligne. Si vous devez sortir de chez vous ou rencontrer quelqu’un, veillez à garder une distance d’au moins 1,5 mètre entre vous et les autres autour de vous.

Voici une illustration parlante de ce qu’il se passe lorsque les personnes choisissent de rester chez elles ou de respecter la distanciation physique pour réduire la propagation du virus.

 

Pour visualiser à quelle distance vous devez vous tenir: tenez votre téléphone à bout de bras. Ensuite multipliez cette distance par deux dans votre tête. C’est la distance à laquelle vous devez vous tenir des gens. Et pour une protection maximale, pour vous-même et pour les autres – RESTEZ CHEZ VOUS !

Et les relations et le sexe dans tout ça?

Que vous soyez célibataire ou non, le fait d’être physiquement éloigné.e de votre amoureux ou amoureuse, ou de ne pas pouvoir sortir ensemble peut être vraiment difficile à supporter. C’est pourtant nécessaire ces temps-ci. À ce jour, rien ne prouve que la COVID-19 puisse être transmise par voie sexuelle. Cependant, avoir une relation intime avec quelqu’un veut aussi dire embrasser et serrer dans ses bras, ce qui signifie prendre le risque de transmettre le virus, même si vous ou votre partenaire ne présentez pas de symptômes. Pourtant, cela pourrait être une occasion intéressante pour réinventer nos façons de sortir ensemble, pour explorer autre chose et découvrir les rencontres et les relations virtuelles. Une bonne astuce consiste à imaginer que vous et votre partenaire avez commencé une relation à distance.

Consultez cet article (en anglais) sur « Comment ma relation à distance m’a préparé à la distanciation physique » par Kira Eng (17)

Avec la perturbation de la pandémie de COVID-19, il se peut que vous n’ayez plus le même accès physique à l’information, au counseling ou aux services de santé adaptés aux jeunes dans votre communauté.

Lire la suite

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à consulter des ressources fiables sur Internet ou à contacter – par Internet ou par téléphone – un.e professionnel.le de santé en qui vous avez confiance ou bien un pair éducateur ou pair éducatrice dans votre communauté. Alors qu’une pénurie mondiale de préservatifs se prépare, tout les autres moyens de contraception nécessiteraient un rendez-vous médical qui, à ce stade, peut ne pas être prioritaire ou carrément indisponible. Mauvaise nouvelle – mais cela ne signifie pas forcément qu’il faut complètement laisser tomber et faire une croix votre vie sexuelle. Bien entendu, vous pouvez faire le choix de vous abstenir de relations sexuelles, mais vous pouvez aussi découvrir les joies du cyber-sexe (le sexe sur Internet) avec votre partenaire ou bien profiter de vous et de votre corps en vous caressant.

Pour en savoir plus sur comment rester safe pendant la pandémie de COVID-19, consultez cet article sur le blog d’IPPF (en anglais): Que devez-vous savoir sur le sexe et la COVID-19?

Ou bien cette fiche sur “LA SANTÉ SEXUELLE ET LA COVID-19”.

Activités pour rester chez soi #restezchezvous

Si vous devez travailler / étudier à domicile, voici quelques conseils pour rester productif ou productive:

  • Réveillez-vous tôt et à l’heure pour profiter de la journée
  • Gardez l’habitude de vous habiller comme si vous alliez au travail / à l’école
  • Organisez un espace de travail / un bureau et rangez-le régulièrement

 

Lire la suite
  • Planifiez votre journée et assurez-vous que les tâches que vous vous donnez sont gérables dans le temps que vous allouez au travail / aux études, prévoyez également des pauses, des promenades hors de chez vous pour faire un break ou après le travail ou les études
  • Faites attention aux distractions telles que les médias sociaux / les actualités / le bruit
  • Veillez à ne pas trop travailler et prenez le temps de vous détendre avec d’autres et / ou faire des activités que vous aimez en ligne ou hors ligne (voir la liste ci-dessous)

ACTIVITÉS EN LIGNE

  • Faites un karaoké en direct!Utilisez l’option de diffusion en direct sur les réseaux sociaux tels qu’Instagram ou Facebook. Réglez votre téléphone et laissez vos ami.es suggérer des chansons. Prévoyez des accessoires pour que ce soit plus drôle.
  • Faites un concours de pâtisserie / de cuisine dans votre groupe d’ami.es.Faites votre pâtisserie préférée, prenez une photo et lorsque vous la postez, identifiez les autres pour les mettre au défi de faire de même.
Lire la suite
  • Trouvez un nouveau loisir et partagez vos réalisations.Si votre appareil mobile a la fonction timelapse, vous pouvez enregistrer le processus de fabrication. Partagez votre vidéo timelapse en ligne.
  • Organisez un dîner ou une fête en ligne à l’aide de l’application Houseparty (attention à bien interdire l’accès à votre fête à ceux qui ne sont pas invités). L’application peut accueillir jusqu’à 7 personnes et propose des jeux auxquels vous pouvez jouer ensemble.
  • Choisissez un cours ou un module de formation en ligne sur un sujet que vous souhaitez approfondir – il y en a beaucoup mis à disposition gratuitement (ou à faible coût) sur des plateformes telles que Coursera, my moocUdemy … etc.
  • Jouez à des jeux en ligne avec vos ami.es.
  • Organisez un appel vidéo de groupe avec votre famille et vos ami.es!Pour cela, vous aurez peut-être besoin d’une connexion Internet solide, si vous ne l’avez pas, tentez un appel audio, cela pourrait être suffisant (vous pouvez utiliser FaceTime (avec Apple uniquement), Skype, l’application Whatsapp (jusqu’à 4 participants à la fois), Zoom (gratuit jusqu’à 40 min) etc.
  • Faites une séance vidéo de sport / de yoga / de méditation puis partagez-la avec un ou une ami.e.Voici quelques conseils pour trouver des séances gratuites ou basées sur des dons en ligne: Crossfityoga, Afrodance avec Sabrine (également en direct sur instagram @sabou ) et Acadezik
  • Pratiquez la respiration profonde et la méditation (vous pouvez utiliser une excellente appli appelée Petit Bambou).
  • Téléchargez ici un magnifique calendrier de quarantaine de possibilités (compilé par une amie Jess Malz)

Pensez à vous déconnecter des médias sociaux et des actualités de temps en temps pour ne pas être submergé.e! 

ACTIVITÉS HORS LIGNE

  • Partez seul.e en balade dans la nature
  • Faites des étirements et de l’exercice
  • Mettez votre musique préférée à fond et défoulez-vous en dansant!
Lire la suite
  • Lisez un livre que vous vouliez lire depuis longtemps
  • Cuisinez vos plats préférés et mangez sainement
  • Écrivez dans un journal ce pour quoi vous êtes reconnaissant.e
  • Pratiquez la respiration profonde et la méditation
  • Faites une activité créative ou trouvezun loisir : jouer un instrument de musique, peindre / dessiner, faire de l’origami, colorier, photographier
  • Enfin, prenez le temps de réaliser les projets que vous repoussiez à plus tard
  • Faites ou aidez à faire un nettoyage en profondeurou un grand rangement dans votre chambre / maison
  • Désencombrez et débarrassez-vous des vieux trucs dont vous n’avez plus besoin et réorganisez votre espace de rangement
  • Partez à la découverte de votre corps et de vos zones érogènes
  • Profitez du ralentissement et prenez plein de repos!

Que faire si rester à la maison n'est pas sûr pour vous ou pour quelqu'un que vous connaissez?

Le confinement étant appliqué dans la plupart des pays, de nombreux jeunes doivent rester à la maison dans un environnement qui n’est pas toujours sûr. Alors que le monde tentait de se protéger de la propagation de la COVID-19, d’autres problèmes sont apparus avec l’augmentation significative des violences domestiques, y compris la violence sexuelle et basée sur le genre, en particulier pour les femmes et les filles. Ces violences peuvent prendre différentes formes, comme le viol, le détournement de mineur.e, la sodomie, la violence physique, verbale et émotionnelle. Parfois, ce type de violence peut avoir pour conséquence des grossesses non désirées chez les jeunes femmes et les filles et, faute de services disponibles, elles peuvent ne pas avoir accès aux services pratiquant les interruptions volontaires de grosses (IVG) ou de contraception.

Si vous, votre famille ou l’un.e de vos ami.es êtes confronté.es à un abus pendant ce confinement, n’hésitez pas à appeler le ou les numéro(s) d’urgence fourni(s) par les autorités et les ONG de votre pays.

Nous ne pouvons pas être en sécurité si nous ne le sommes pas tous.

Aya Chebbi - L'envoyée spéciale de l'Union africaine pour la jeunesse

Regardez ces chansons du monde entier visant à sensibiliser sur la covid19 et à lutter contre sa propagation

Prenez soin de votre santé mentale

Prenez soin de votre santé mentale

Tous ces changements et perturbations de notre vie normale peuvent provoquer des sentiments de peur, d’anxiété, de déception ou même d’ennui. Voici quelques conseils à mettre en pratique chaque jour pour vous aider à prendre soin de votre santé mentale en ces temps difficiles:

  • Etablissez une routine quotidienne, levez-vous le matin, prenez une douche et habillez-vous comme si vous sortiez.
  • Faites votre lit et nettoyez la maison
  • Faites des étirements et des exercices
  • Si vous prenez des médicaments, assurez-vous de les prendre correctement et prenez des dispositions avec votre médecin
  • Mangez des repas bons et équilibrés et essayez d’avoir autant de légumes et de fruits que possible chaque jour
  • Nettoyez votre espace de travail et pour des sessions de travail ciblées, si vous travaillez à distance
  • Pratiquez la respiration profonde et la méditation
  • Réduisez votre consommation de caféine car cela augmentera votre niveau d’anxiété
  • Passez des appels en ligne et des appels vidéo avec vos ami.es et votre famille
  • Communiquez avec un thérapeute ou un conseiller en ligne si vous traversez une période difficile
  • Essayez de partager des nouvelles et des messages positifs, il y a beaucoup à trouver sur ce site (en anglais)

Pour en savoir plus sur les façons de lutter contre le stress ou l’anxiété, voici un vidéo vraimant cool!

Histoires du monde entier

Evelyn, Kenya

Il y a un sentiment de peur. Je ne sors plus que pour faire une promenade, pour prendre le soleil ou pour faire des courses. La plupart du temps, j’ai l’impression que dehors, je ne suis pas du tout en sécurité. Je ne vois pas mes ami.es alors je me sens seule. Au niveau professionnel, la situation a complètement bouleversé ma scolarité et mon objectif d’obtenir mon diplôme cette année.

Je fais de la méditation pour faire face à tout ça. Le  fait d’être assise dans un espace calme et confortable m’aide à canaliser mon énergie positive. Parfois, quand je me sens super stressée, j’appelle ma famille pour leur en parler. Aussi, j’éteins mon écran et je prends mes distances avec les réseaux sociaux pour me calmer et apaiser les tensions et la peur. 

Lire la suite

Avec la musique, je suis en lieu sûr. J’écoute mes artistes préféré.es, je danse un peu pour apaiser la tension. Mais surtout, j’essaie de rester toujours positive et de suivre les directives préventives de l’OMS. Je me sens très inquiète pour les femmes et les filles dans les pays les plus touchés et dans mon pays. Le monde est actuellement au point mort et cela a un effet énorme sur l’économie parce que les personnes pauvres et vulnérables sont très durement affectés. Mais j’avoue que je suis heureuse que l’on fasse tous et toutes front pour stopper la propagation du virus et pour nous soutenir mutuellement. Nous pourrions faire face à des ruptures de stock de produits de santé sexuelle et de la reproduction à cause du confinement, voilà un autre problème majeur auquel les pays doivent se préparer. Et cela me rend triste parce que les jeunes, les filles et les femmes pourraient ne pas avoir accès aux services de santé sexuelle de façon efficace et en temps opportun. 

Vijay, Nepal

Mon pays, le Népal, est actuellement en situation de confinement total et je suis en télétravail chez moi. Bien sûr, cela a affecté mon efficacité au travail car mes échanges avec mes collègues et les autres interlocuteurs sont limités.

En ce qui concerne ma vie privée, ça a été tout un combat. Les réserves de nourriture sont limitées et il y a une pénurie de gaz pour la cuisson. Si cela continue un mois de plus, je ne sais pas comment je vais y faire face. Le plus dur, c’est de ne pas être avec ma femme en ce moment de crise. Elle est coincée à Mumbai, en Inde, qui est également en confinement. Je suis souvent en contact avec elle sur Internet et je fais en sorte qu’elle se sente comme si elle était à la maison.   

Lire la suite

Avec le temps libre qu’on a en plus en ce moment, je peux me reconnecter plus souvent avec mes ami.es et ma famille, faire ce que je préfère à la maison, cuisiner des plats et jouer à des jeux en ligne. Ces activités m’aident à oublier momentanément le chaos à l’extérieur. J’ai également développé de bonnes habitudes, avec une tirelire à laquelle je contribue tous les jours et mes exercices du matin.

Dans la mesure du possible, j’essaie également de me connecter avec mes ami.es sur les réseaux sociaux et de partager des informations importantes auxquelles j’ai accès sur le site Internet de l’OMS et d’autres plateformes en ligne. Juste avant le confinement, j’ai collaboré avec un tailleur dans ma rue pour préparer des masques de base et les distribuer aux personnes âgées qui n’en avaient pas. Cette expérience m’a beaucoup apporté. 

Vijay, Nepal

Sherifa, Ghana

Vivre dans le contexte de la COVID-19 a été très difficile pour plusieurs raisons. Cela a considérablement perturbé ma vie quotidienne. Voilà des semaines que je ne peux plus voir mes ami.es et on dirait que cela va durer encore plus longtemps puisque la ville où je vis est en confinement. Je suis à la maison depuis ce temps, en télétravail, et j’ai eu pas mal de soucis, comme l’anxiété, l’ennui et les mauvaises habitudes alimentaires. Actuellement, je pense que cette situation mondiale me donne, à moi comme à chacun, la possibilité de repenser et de réfléchir à beaucoup de choses dans nos vies et de repenser également nos priorités en tant que personnes. 

Lire la suite

Le fait d’avoir été à deux doigts de l’infection et d’avoir dû rester en quarantaine pendant 14 jours m’a fait réaliser beaucoup de choses sur moi que je ne connaissais pas, et apprécier davantage les gens et tout ce qu’ils font pour moi. Cela m’a permis de faire très attention à tout ce qui m’entoure. J’ai approfondi le lien avec ma famille pendant ces moments, bien plus que je ne l’ai fait au cours des 6 derniers mois. Je reconnais que ce sont des moments de peur, d’incertitude et d’anxiété, donc pour m’aider à y faire face, je joue beaucoup à des jeux virtuels avec mes ami.es qui sont également confiné.es, je médite, je fais du yoga, j’essaie de cuisiner des plats différents, j’écoute de la musique et je fais beaucoup de danse. Et surtout, je contacte les personnes en qui j’ai confiance pour vraiment partager mes peurs.

 

Sherifa, Ghana

Stigmatique et discrimination

Pour les virus, peu leur importent la race, l’origine ethnique ou la classe sociale et économique. Tout le monde peut tomber malade de la COVID-19. Il est crucial de montrer son soutien aux personnes infectées ou affectées par le coronavirus. Il est difficile de savoir si quelqu’un a le virus à moins qu’il n’ait un test positif. Si vous êtes témoin de stigmatisation ou de discrimination dans votre communauté ou votre famille, il faut réagir et ne pas le laisser passer. Les personnes qui sont testées positives doivent être mises en quarantaine ou même emmenées à l’hôpital si elles tombent très malades. Réfléchissez à comment vous pouvez leur offrir un appui à distance en vous protégeant vous-même et les personnes qui les entourent. Restez en sécurité, mais aussi restez gentil!

Les mythes et les faits sur la covid-19

Il y a beaucoup d’informations sur la COVID-19, mais tout ce qui circule n’est pas vrai. Il est important de pouvoir démêler le vrai du faux. Cliquez sur les images ci-dessous pour lire ce qui relève du mythe et ce qui relève des faits.

Pour en savoir plus de mythes et de faits, visitez le site Internet de l’OMS

Tenez-vous informé.e!

Pour vous assurer d’être toujours à jour sur les dernières informations fiables, l’OMS dispose désormais d’un service WhatsApp avec des mises à jour vérifiées. Ajoutez le numéro de l’Organisation mondiale de la santé des Nations Unies, le +41 22 501 72 98, à vos contacts WhatsApp et envoyez un message contenant «salut» pour obtenir les dernières mises à jour.

Suivez le centre d’information Facebook Corona Virus (COVID-19) pour obtenir des informations, pour être dirigé.e vers des sites Internet et des pages fiables et pour pouvoir offrir ou demander de l’aide dans votre communauté en réponse à la pandémie de COVID-19.

 

Les jeunes qui sont particulièrement vulnérables

La pandémie COVID-19 a non seulement un impact sur tous les secteurs de la société, mais elle affecte aussi tout le monde et chacun de nous, et plus particulièrement les personnes plus vulnérables.

Si vous êtes un.e jeune migrant.e, un.e réfugié.e, un.e sans-abri, en détention ou si vous vivez dans des zones surpeuplées telles que des bidonvilles, vous pourriez être exposé.e à un risque plus important de contracter la COVID-19. Beaucoup de ces jeunes ont un accès limité à la technologie et à d’autres formes d’éducation et d’information. Il leur est donc plus difficile de savoir comment se protéger et protéger leurs proches contre la COVID-19.

De plus, les jeunes vivant avec le VIH (JVVIH) sont exposé.es à un risque plus important en raison de la faiblesse de leur système immunitaire et de leur dépendance à l’égard de l’approvisionnement régulier en médicaments antirétroviraux et d’autres services, qui peuvent ne pas être prioritaires. Si vous êtes un.e JVVIH ou que vous connaissez quelqu’un qui l’est, veuillez vous servir des informations suivantes sur la façon de gérer votre santé et votre bien-être pendant cette situation.

Comment pouvez-vous aider?

Les jeunes sont résilient.es et Dance4Life croit en leur capacité de leadership pour s’informer, agir et aider à briser la chaîne de l’infection. Nous supposons que beaucoup d’entre vous se demandent – que puis-je faire pour aider dans cette situation? Eh bien, vous faites définitivement votre part en restant à la maison, en prenant soin de votre bien-être et en respectant les règles de distanciation physique et d’hygiène respiratoire personnelle.

Au cas où vous souhaiteriez en faire plus, soyez conscient.e de ce que vous maîtrisez et faites appel à votre créativité pour trouver la façon d’agir.

D’ailleurs, il serait formidable que nous utilisions tous et toutes notre privilège pour protéger les personnes les plus vulnérables.

Voici quelques idées dont vous pouvez vous inspirer :

  • Soutenez une campagne en ligne qui aide à diffuser des informations factuelles et vérifiez les informations qui vous semblent approximatives (par exemple, la campagne COVID19 Youth Series lancée avec l’UNFPA et Prezi)
  • Traduisez les informations factuelles en langue locale pour les diffuser à la radio / sur des affiches / sur les réseaux sociaux.
Lire la suite
  • Montrez votre appréciation / gratitude aux professionnel.les de santé, aux vendeurs et vendeuses sur les marchés, aux personnes chargées du ménage ou à toute autre personne qui ne peut pas rester à la maison et qui est au service des autres dans cette crise.
  • Partagez via vos réseaux sociaux ou votre station de radio / télévision locale tous les conseils pour se proteger et pour bien vivre le fait de rester à la maison (par exemple, offrez un cours en ligne pour les plus jeunes car les écoles sont fermées).
  • Ecrivez une lettre avec des nouvelles fraiches aux personnes âgées de votre communauté qui n’ont peut-être pas accès à l’information ou vous pouvez leur acheter de quoi manger / faire les courses et les leur amener jusqu’au pas de la porte.
  • Appelez ou envoyez un message aux personnes qui vivent seules.
  • Encouragez vos ami.es qui traînent en groupe à ne plus le faire et proposez-leur d’autres moyens de passer du temps ensemble.
  • Battez-vous contre la stigmatisation et la discrimination que vous remarquez dans votre communauté ou en ligne.
  • Relativisez et montrez un état d’esprit positif à vos pairs (par exemple, mettez des dessins et des messages positifs sur votre fenêtre pour que les gens les lisent).
  • Partagez le nombre de personnes qui guérissent de la COVID-19 – vous pouvez trouver ces informations ici: https://www.trackcorona.live.
  • Partagez ce guide largement sur vos réseaux sociaux avec d’autres jeunes.
  • Sur les plateformes à votre disposition, partagez votre histoire sur la façon dont vous avez eu un impact.
  • Soyez un modèle pour vos pairs! Regardez ces mecs!

N’hésitez pas à nous envoyer un message par email ou à travers nos médias sociaux si vous trouvez des idées intéressantes pour agir contre la propagation de la COVID-19 et pour promouvoir un changement de comportement sain. En bas, vous trouvez les liens vers les médias sociaux Dance4Life.